Dernière mise à jour à 08h39 le 17/05

Page d'accueil>>Sci-Edu

La consommation modérée de bière serait bonne pour le c?ur

le Quotidien du Peuple en ligne | 17.05.2016 08h36

Par une journée ensoleillée, quoi de plus agréable et délicieux qu’une bonne bière bien fraiche ? Abandonnez tout sentiment de culpabilité, car non seulement c’est un plaisir, mais, selon une récente étude italienne, boire l’équivalent de deux canettes de 33 cl est bon pour le c?ur. Si personne n’ignore que sa consommation excessive est mauvaise pour notre santé, selon l'équipe de l'Institut neurologique de la Méditerranée IRCCS de Pozzilli, la consommation modérée réduit le risque de maladies cardiaques et des vaisseaux sanguins de 25%.

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs italiens ont examiné 150 études et conclu qu’1,4 pinte ou deux canettes de 33cl protègent le c?ur sans augmenter les chances de démence ou cancers. L'un des auteurs, le Dr Simona Costanzo, de l'Institut neurologique de la Méditerranée IRCCS, a souligné qu'il est important de noter que l'étude a révélé que la consommation modérée a des avantages pour la santé, mais que la consommation excessive d'alcool -ce qu’on appelle le ? binge drinking ? du week-end- reste bien entendu nuisible pour l'organisme, elle a insisté.

Cette étude vient après une série de recherches laissant entendre qu’une consommation modérée -de vin et de bière- fait plus de bien que de mal et peut faire partie d'un mode de vie sain pour le c?ur. La bière est connue pour contenir des hauts niveaux d'antioxydants, des composés qui ? épongent ? les produits chimiques nocifs dont on estime qu’ils jouent un r?le dans les crises cardiaques. Elle contient également des minéraux dont le phosphore, l'iode, le magnésium et le potassium, et elle contient peu de sucre, dont des niveaux élevés ont été liés au diabète de type 2 et à l'obésité, facteurs de risque de maladies cardiaques.

Une autre étude a révélé que la bière pourrait même aider à lutter contre les maladies neurodégénératives lentes, comme la maladie d'Alzheimer ou de Parkinson. Des scientifiques chinois ont en effet trouvé un ingrédient dans le houblon, appelé xanthohumol ou Xn, qui pourrait aider à protéger les cellules du cerveau contre les dommages oxydatifs associés à la démence. La recherche, publiée dans le Journal of Agricultural and Food Chemistry, a suggéré que les gens qui boivent régulièrement de la bière pourraient être mieux armés pour lutter contre la progression de ces maladies. La nouvelle étude a été publiée dans la revue Nutrition, Metabolism and Cardiovascular Diseases.

(Rédacteurs :Guangqi CUI, Wei SHAN)
Partez cet article sur :
  • Votre pseudo
  •     

Conseils de la rédaction :