Dernière mise à jour à 09h12 le 30/05

Page d'accueil>>Sci-Edu

Des taxis sans chauffeurs testés pendant le Sommet du G7 à Tokyo

le Quotidien du Peuple en ligne | 30.05.2016 09h07

Après les voitures personnelles sans chauffeur, les taxis sans chauffeur : la société japonaise Robot Taxi a profité de l'occasion unique que représente le sommet des dirigeants mondiaux qui a eu lieu à Ise-Shima les 26 et 27 mai pour faire essayer ses véhicules aux chefs d'état. Il faut dire que, comme une rencontre entre des dirigeants des plus grandes puissances mondiales comme l'est la réunion du G7 attire forcément les médias, il y avait là une magnifique opportunité à saisir pour attirer les projecteurs sur un projet innovant… c'est ce qu'a fait cette société japonaise qui con?oit des voitures autonomes capables de faire office de taxis en transformant des modèles de voitures classiques en leur ajoutant la technologie nécessaire à une conduite autonome.

C'est en marge d'une réunion jeudi que Robot Taxi a proposé aux principaux chefs d'état présents de se déplacer en voiture sans chauffeur. Avec un succès mitigé, car, par exemple, ni Barack Obama ni Angela Merkel n'ont en tout cas testé ce véhicule, malgré l'invitation du Premier ministre japonais Shinzō Abe en personne. Mais à la limite, peu importe, car même ce refus a constitué une publicité gratuite pour la société japonaise… Comment fonctionnent ces taxis sans chauffeurs, qui seront peut-être l'avenir dans un pays comme le Japon, dont la population vieillit de plus en plus, et peut-être, qui sait, dans d'autres pays ?

Très simplement, en fait… tout comme pour les services de VTC, les clients peuvent réserver et payer le service depuis une application mobile. La voiture vient chercher le client et sait où il se trouve grace à la géolocalisation de son téléphone. Arrivée à destination, ses portes s'ouvrent automatiquement et une fois le client à bord, la voiture prend en compte les données de circulation disponibles en temps réel pour calculer l'itinéraire le plus rapide pour se rendre au lieu choisi. Selon le fabricant, ces voitures pourraient être utiles pour transporter des malades d'un h?pital à un autre ou encore pour faire découvrir une ville japonaise à des touristes étrangers. Et bien entendu, elles pourraient aussi constituer un moyen de déplacement s?r et efficace pour les personnes agées, de plus en plus nombreuses au Japon.

Et ce qui ressemble encore un peu à de la science-fiction pourrait fort bien devenir réalité d'ici très peu de temps : le fabricant, Robot Taxi, dont le siège est à Tokyo, est une co-entreprise créée entre DeNA, une entreprise de commerce sur mobile, et ZMP, qui produit des technologies pour les voitures autonomes. Selon son PDG Hiroshi Nakajima, l'objectif serait de proposer ce taxi à moindre co?t qu'un taxi conduit par un chauffeur, car, comme il l'a expliqué, ? Quand vous vous penchez sur les taxis conduits manuellement, vous vous rendez compte que 70 % de leur co?t est lié au prix de la main d'?uvre (...) Si nous rempla?ons cette partie par de l'intelligence artificielle, je pense que nous serions capables de proposer un prix extrêmement attractif ?. Son ambition ? Une mise en circulation de ses véhicules autonomes à l'occasion des Jeux olympiques d'été de 2020, qui auront lieu dans la capitale nippone. Autrement dit demain… 

(Rédacteurs :Guangqi CUI, Wei SHAN)
Partez cet article sur :
  • Votre pseudo
  •     

Conseils de la rédaction :